Traitement de la mycose intestinale

 

Bien souvent des troubles digestifs, hépatiques et intestinaux sont dus à une précédente absorption d'antibiotiques.
Et les médecins généralistes vous soignent pour ces troubles sans penser de prime abord à une mycose qui aurait infecté l'ensemble estomac, foie, vésicule, péritoine, intestins.
Lire cet article.

Une première solution consiste à prendre un antifongique : mycostatine peu cher.

Une deuxième solution, si l'infection est étendue, consiste à effectuer le traitement homéopathique suivant (assez onéreux tout de même) :
           • Gonotoxinum 9CH : 3 granules 2 fois/j pendant 40 jours.
           • Enterrococcinum 7CH + Monilla albican 7CH : 5 granules 2 fois/j pendant un mois.
           • Sélénium (Lehning) : 3 comprimés matin et midi pendant 40 jours.
           • Cornus sanguinea 4CH : 1 cuillère à café matin et soir dans un verre d'eau.

Une troisième solution utilise les huiles essentielles pendant 10 jours :
           • Origan : 3 à 5 gouttes dans du miel, 2 à 4 fois / jour.
           • Marjolaine : 3 à 4 gouttes dans du miel , 2 à 3 fois / jour.
           • Thym : 3 à 5 gouttes dans du miel, 3 fois / jour.

Mais aussi les extraits de pépins de pamplemousse, l'acide undécylénique (dans l'huile de ricin) , la lactoferrine, ...

Et surtout boire beaucoup d'eau.


Pas de commentaire pour le moment


Laisser un commentaire

 

* Champ obligatoire

Le message ne sera publié qu'aprés modération. Les pubs iront à la poubelle...

alert spammer

Format "xxxx@yyyy.zzzz"

captcha Entrez ce qui est inscrit dans l'image précédente

 

 

 


Si vous aimez le site

 

Select a language if you need :


Page chargée en 0.004 sec.

Dernière Modification : Mar 17 Janvier 2017 17:43
Copyright © 1999-2017 Jean-Paul Molina Tous droits réservés.

vers Google